Production de films en Bourgogne

Société de production de films créée par Aurélien Ibanez et François Desperriers en 2011 en Bourgogne.

 

Notre savoir-faire

 

Films

home_film3.jpg

Une image de marque et des collaborateurs à mettre dans la lumière, un film à projeter à vos visiteurs, un sujet à présenter sur votre site internet ?

Racontez votre histoire et présentez vous dans un film engageant et esthétique, court ou long.

Motion Design

home_motiond.jpg

Une étude complexe à expliquer, une solution innovante à présenter, des documents historiques à mettre en scène, une carte à animer... ?

Décrivez votre projet de façon pédagogique dans une animation 2D ou 3D moderne et dynamique.

 

L’équipe Bourgogne Live Prod

 
ai.png

Aurélien Ibanez est passionné d'images : il les capture au détour des rangs de vigne, des chemins de campagne... Photographe passionné professionnel, il offre son point de vue sur notre environnement quotidien, dénichant souvent la beauté là où l'on ne l'attendait pas... Il travaille en vidéo avec la même philosophie qu'en photo, utilisant les même optiques professionnelles et un 5D mark IV ainsi qu'une caméra Canon EOS C200. Toujours à la recherche du meilleur cadrage et de la plus belle lumière, il maitrise les principaux logiciels professionnels comme Photoshop, Première et After Effects.

18032013_IB_9157_web.jpg

François Desperriers aime raconter les histoires. Passionné de littérature et de cinéma, il conjugue le pouvoir des mots à celui des images. Sans oublier la musique qui l'accompagne depuis toujours et sans laquelle un film n'a pas d'âme. Le montage est sa syntaxe et les plans sont ses métaphores. Constamment à l'écoute de vos souhaits, il pourra vous aider à réaliser le film qui vous convient en respectant votre cahier des charges ainsi que les délais.

 
La photographie, c’est la vérité et le cinéma,
c’est vingt-quatre fois la vérité par seconde...
— Jean-Luc Godard
Pour faire un bon film il faut trois choses : 
une bonne histoire, une bonne histoire et une bonne histoire
— Jean Gabin